Recherche sur la respiration chez l homme, La respiration - Corpus - réseau Canopé


Respiration

Aspect biochimique[ modifier modifier le code ] Une respiration est une chaîne de réactions d' oxydo-réduction dans laquelle l'accepteur final d'électrons est une substance minérale. On parle de respiration aérobie si l'accepteur final sites de rencontres musulmans avis du dioxygène.

vacances entre celibataires seniors site de rencontre entre bretons

Dans les autres cas nitratenitritedioxyde de carboneil s'agit de respiration anaérobie. La respiration est un échange de gaz diazote et dioxygène entre autres, l'O2 est consommé et le dioxyde de carbone rejeté.

Physiologie humaine[ modifier modifier le code ] Chez l'humain, la ventilation pulmonaireou respiration, est le renouvellement de l'air contenu dans les poumons par l'action des muscles respiratoires dont le principal est le diaphragme. Elle contribue aussi à la régulation thermique : quand il fait froid l'air inhalé est réchauffé dans la cavité nasale.

La respiration est la plupart du temps inconsciente, régulée par le système nerveux autonome qui assure une synthèse entre l'action du système sympathique réduction de l'amplitude et accélération du rythme respiratoire et l'action du système parasympathique augmentation de l'amplitude et ralentissement du rythme respiratoire.

site de rencontre amicale toulouse rencontre fnac lille

Chacun peut exercer, jusqu'à certaines limites, un contrôle conscient du rythme et de l'amplitude de sa respiration. En médecine et en biologie, le terme « respiration » désignant la production d'énergie par les cellules, la dénomination de ventilation pulmonaire est préférée pour éviter toute confusion.

Appareil respiratoire

Elle comprend deux temps : l'entrée d'air dans les poumons lors de l'inspiration et la sortie d'air lors de l'expiration. Ainsi, ces 4,5 L de sang pompés par minute contiennent 1,5 kg d'hémoglobine soit 1,45 kg d'oxyhémoglobine qui transporte 1,5 g d'oxygène : un adulte au repos consomme environ 1,5 g d'oxygène par minute [8]. Physiologie animale[ modifier modifier le code ] Les échanges recherche sur la respiration chez l homme se réaliser directement par diffusion au travers des parois cellulaires spongiairescnidaires.

site de rencontre asie site de rencontre chretien francais

Lorsque les organismes ont une certaine épaisseur, la simple diffusion n'est plus possible et un système circulatoire avec un pigment respiratoire fixant O2 est mis en place. Le sang peut se ré-oxygéner au niveau du tégument chez les annélides et certains amphibiens mais il existe aussi des organes à surfaces d'échanges spécialisées : les branchiesqui sont des surfaces d'échanges évaginées des animaux aquatiques : poissons, larves d'amphibiens têtard mais aussi certains annélides et mollusques.

Les branchies des vertébrés ont évolué indépendamment des branchies des Invertébrés comme les annélides ou les mollusques ; les poumonsqui sont des surfaces d'échanges invaginées des organismes vivant en milieu aérien : tétrapodes — dont certains amphibiens adultes comme la grenouille — gastéropodes pulmonés escargot ; les trachées, qui sont des invaginations du tégument des insectes et forment des conduits tubulaires qui amènent directement l'air à chaque cellule.

Comment respirons-nous et pourquoi ?

Le système circulatoire n'a alors pas de rôle respiratoire. Ces trachées sont souvent maintenues par des anneaux de cténidies.

Définition de l'appareil respiratoire[ modifier modifier le code ] Tous les animaux multicellulaires ont besoin d'O2 pour vivre.

Un courant d'eau ou d'air doit assurer le renouvellement du fluide riche en O2 : il s'agit de ventilation. Elle peut être assurée par des mouvements musculaires ou ciliaires. En milieu aérien, la ventilation est bidirectionnelle alors qu'elle est unidirectionnelle en milieu aquatique du fait de la grande viscosité recherche sur la respiration chez l homme l'eau.

Notons que certains animaux disposent de plusieurs organes pour les échanges gazeux, qu'ils peuvent utiliser préférentiellement selon les circonstances : respiration cutanée et pulmonée des amphibiens adultes ; respiration cutanée et branchiale des anguilles ; respiration branchiale et intestinale des poissons Callichthyidaeetc.